Yoan Anguilet met le numérique et la finance au service du développement communautaire au Gabon
Investissements

Yoan Anguilet met le numérique et la finance au service du développement communautaire au Gabon

Le 11 février 2020, M. Yoan Anguilet, fondateur de l’ONG ACTE,  a été l’invité du programme ‘’7200 secondes ’’, initié par l’incubateur Ogooue Labs. Cette plateforme donne la parole aux gabonais et africains aux parcours inspirants et soucieux de transmettre leur expérience et les opportunités dont ils sont porteurs de message.

De passage au Gabon, M. Yoan Anguilet  a échangé avec des organisations gabonaises de la société civile et des start up sur des opportunités d’études aux Etats-Unis, son pays de résidence. Il a également annoncé la disponibilité de fonds pour les organisations locales dévouées au développement communautaire et à l’éducation de la culture digitale. 

Après avoir longtemps nourrie l’ambition de former les jeunes gabonais et africains, en général, à la maîtrise des TIC (Technologies de l’information et de la Communication), Yoan Anguilet a finalement fondé l’ONG ACTE, en 2007.

« Déjà très jeune, j’étais intéressé à tout ce qui concerne les nouvelles technologies.  Dès ma première année au MIT, j’ai cherché à développer des mécanismes de formation dans  mes recherches,  afin de pouvoir les appliquer à ce que j’avais déjà initié dans les établissements scolaires au Gabon», a t-il confié.

Aujourd’hui  l’ONG ACTE a à son actif, huit représentations à travers  le Gabon et plus de 15000 personnes formées à la modélisation 3D, l'administration Réseaux et Systèmes, mais également  le développement de sites Internet et d'applications mobiles.

La rencontre ‘’7200 secondes’’ a été animée par M. Geoffroy  Foumboula , gestionnaire de l’incubateur Ogooue Labs et fondateur de l’ONG EDUCAF. Pour les deux intervenants, il a été question de débriefer sur les opportunités d’études qu’offrent le pays de Marc Zuckerberg , pour les étudiants gabonais.

M. Yoan Anguilet qui a obtenue son Bachelor en sciences informatiques et Génie électronique (spécialité intelligence artificielle), au Massachussetts Institute of Technology (MIT) et un  Master en technologie de l'éducation à l'université d'Havard. 

Son passage à la banque mondiale, à Washington, lui a même valu de superviser le lancement de l'Institution Nelson Mandela pour les connaissances et l'avancement de la science et de la technologie, en Afrique subsaharienne. Son ambition est aujourd’hui de participer à la révolution du système éducatif en Afrique à travers les nouvelles technologies.

Toutefois, comme certains participants à cette rencontre, il a déploré l’absence de visibilité et parfois de crédibilité des actions menées par les associations, ONG et start up gabonaises. Il confie d’ailleurs avoir été interpellé sur cette question par plusieurs bailleurs de fonds.

 C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’il a entreprit avec son organisation et ses partenaires, de former les potentiels bénéficiaires du programme de financements de projets qu’il a initié.

 

ZE Hardy Sheryl 


Commentaires

Ajouter votre commentaire