Le Cameroun et la Guinée équatoriale désormais connectés au Gabon par une fibre optique de 528 km
Productivité

Le Cameroun et la Guinée équatoriale désormais connectés au Gabon par une fibre optique de 528 km

C'est l'annonce faite le mercredi 18 novembre 2020 par l'Agence gabonaise des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf), la fin des travaux d’extension de 528 km de fibre optique reliant Bouée au nord du Gabon à des interconnexions physiques au Cameroun et la Guinée équatoriale en passant par Bitam & Oyan-Bifoun-Lambarene. 

C’est dans le cadre du projet Central Africa Backbone (CAB4) que s'inscrit l'ensemble de ces travaux en infrastructures numériques qui visent à offrir aux 3 pays de la sous-région un accès à une connexion Internet de haut débit. Une interconnexion par la fibre optique qui a récemment été évoquée lors du dernier sommet de la Cemac les 16 et 17 novembre, à Paris en France.

La fin des travaux d’extension de 528 km du « CAB4 » sonnera vraisemblablement la naissance d'une nouvelle ère pour les 29,3 millions de férus du net issus du Gabon, de la Guinée équatoriale et du Cameroun comptant respectivement 2,08 , 1,3 et 26 millions d'habitants. Bien que ce ne soit pas toute la population qui est connectée, on note cependant une forte activité dans cette région d'Afrique. 

Une aubaine donc pour les millions d'entreprises qui s'inscrivent dans une perspective innovante où le numérique et donc l'internet sont des catalyseurs de performances. Pour ce qui est des consommateurs, l'idéal serait que l'avènement de ce haut-débit permettra de standardiser les tarifs. Lesquels devraient être désormais « compétitifs ». Une facilitation supplémentaire pour l'intégration franche voulue par les présidents de la Cemac depuis toujours.


Commentaires

Ajouter votre commentaire