App-Elles : L'application utile pour les femmes victimes de violence
Entreprenariat féminin

App-Elles : L'application utile pour les femmes victimes de violence

Diariata N’Diaye, créatrice de l’Association Résonantes travaille afin que les victimes des violences faites aux femmes ne soient plus seules. Féministe engagée, Diarata est une franco-sénégalaise qui souhaite que plusieurs femmes ne vivent pas ce qu'elle a pu vivre.

En effet, Diarata N'Diaye a été elle même victime d'un mariage forcé à l'âge de 15 ans, ce qui a totalement bousculé sa vision de la vie qui était différente de celle de ses parents qui étaient très traditionnelle alors qu'elle vivait au XXIe.

Son autre motivation vient du fait qu'elle voyait des femmes autour d’elles, des victimes qui lui ont raconté leur combat quotidien. Au constat de tout ceci, elle a décidé de commencer à sensibiliser les 15-30 ans sur le sujet des violences faites aux femmes dans les collèges et lycées par le biais de son spectacle « Des mots sur des maux » ( 2008) en compagnie du guitariste Patrick Dethorey.

Elle lance une application solidaire « App-Elles » , présentée au CES de Las Vegas. C'est à ce CES de Las Vegas que son application et son bracelet connecté App-Elles ont remporté l’Award de l’innovation dans la catégorie « Tech For a Better World ».

La technologie App-Elles a été lancée en 2015 pour aider les femmes victimes. L’application a trois fonctionnalités. Elle a d’abord un système d’alerte, qui permet de prévenir trois personnes de votre choix, préalablement sélectionnées lors du paramétrage, car elles aussi doivent avoir l’application sur leur téléphone. Une fois l’alerte déclenchée avec un appui long, l’application enregistre ce qui se passe. Cela peut servir lors de procédures pénales par exemple. L’application vous géolocalise également. On s’est engagés auprès de la commission « informatique et libertés » à préserver la vie privée des utilisatrices, et les données enregistrées qui ne leur sont pas utiles disparaissent de nos serveurs après 15 jours. L’application a aussi une fonction « En parler », qui centralise tous les services utiles sur votre territoire, et enfin la fonction « S’informer », avec des renseignements sur les violences et des conseils aux victimes. L’idée, c’est que cela soit simple, et que cette application devienne un réflexe. Elle est gratuite et téléchargeable sur Apple et Android dans une dizaine de pays.

Il est évidemment clair que l'application a des limites, car il existe des formes de violence, ou l'agresseur est lui même possesseur du téléphone portable et donc l'agressé ne peut pas utiliser son application.

L' Equipe Esprit Entrepreneur


Commentaires

Ajouter votre commentaire